• Olga

Avant le nutella® il y avait le gianduia

Mis à jour : 19 oct. 2020




Lorsque Napoléon I a instauré le blocus continental pour ruiner les anglais, les obligeant à arrêter de commercer avec les autres pays d'Europe, le cacao est devenu vraiment très cher. Les pâtissiers piémontais, friands de chocolat, eurent l'audacieuse idée de le couper avec des noisettes et de l'huile d'olive.

Pour l'huile d'olive, il faut être un peu initié car ça surprend ! Je la remplace par une bonne huile de tournesol, plus neutre en goût. Côté texture, si le pot est laissé tout le temps à température ambiante, c'est un peu comme lorsque nous goûtons un gâteau au chocolat pendant la préparation, juste avant de le mettre au four...


I. Version chocolat au lait


Pour 1 pot de gianduia :

l50 g. de chocolat au lait

100 g. de noisettes

20 ml. d'huile de tournesol



Préparation :


Commencez par torréfier les noisettes au four à 180°C pendant 5 à 7 minutes. Puis mixez les jusqu'à obtenir une pâte de noisettes assez fine.




Puis, faites fondre le chocolat tout doucement. Une fois bien fondu, ajoutez-y les noisettes et l'huile de tournesol. Versé dans un bocal stérilisé, ce gianduia peut se garder un mois dans un endroit frais et sombre (comme un placard de cuisine ;).



II. Version chocolat noir

Pour 1 pot de gianduia :

l50 g. de chocolat noir

100 g. de noisettes

40 ml. d'huile de tournesol

50 g. de sucre


Préparation :


Ici, il est bon de rajouter du sucre pour adoucir l'amertume du chocolat noir (Attention, le sucre doit fondre aussi avec le chocolat, c'est plus simple si on utilise du sucre glace), du coup il faut compenser en mettant un peu plus d'huile de tournesol aussi.




35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

potichou@outlook.com

Poti'Chou

Versols

12400 Versols-et-Lapeyre

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 Poti'Chou

0